Rentrée scolaire : Pour commencer l’année musicale du bon pied !

Ouuufff ! C’est déjà la rentrée ! Je sais, le temps passe trop vite…

Et pour plusieurs, il s’agit non seulement de la rentrée des classes, mais aussi du recommencement des activités sportives et artistiques… comme : La musique ! Pour vous aider à traverser le tourbillon du mois de septembre, j’ai choisi de répondre ici à certaines questions qui me sont fréquemment posées et de vous donner quelques conseils pratiques. Le tout, en 10 points.

1- À quelle âge peut commencer la formation musicale de mon enfant ?

Cette question est probablement celle qui est la plus fréquemment posée. Je réponds que l’âge minimal pour débuter la formation d’un enfant est de 4 ans. À cet âge, je ne suggère pas encore l’apprentissage d’un instrument. Jusqu’à  7 ans, je recommande de faire suivre aux enfants un cours d’initiation à la musique. Ce type de cours est offert dans plusieurs municipalités et est idéal pour apprendre les principes de base de la musique tout en s’amusant et en donnant le goût d’apprendre à l’enfant.

Je connais bien la méthode Jocelyne Laberge qui, par exemple, propose des cours en petit groupe de 3 à 6 individus durant lesquels les enfants apprennent à lire les notes et les rythmes, chantent, dansent, jouent des percussions, colorent et bougent ! Cette formation ludique et instructive leur permettra assurément d’acquérir des outils précieux et utiles dans l’avenir.

Une fois que l’enfant connaît bien les notes, etc., il sera prêt à débuter l’apprentissage d’un instrument.  Chacun a une particularité et il arrive que des contraintes physiques nous obligent à retarder l’apprentissage de certains tels que la trompette qui demande énormément de souffle ou la guitare, qui exige de la force pour bien peser sur les frettes. L’idéal est de parler de votre situation à un professeur qualifié. Les instruments qui peuvent être enseigné le plus tôt sont certainement la flûte, le piano et le violon. De plus, le piano étant très visuel, je suggère de l’enseigner à l’enfant qui rêve de jouer de la guitare d’ici quelques années mais qui doit patienter encore un peu pour des raisons physiques.

2- Comment choisir le bon prof  ou la bonne école ? 

Comme dans n’importe quelle industrie, celle de la musique compte son nombre de requins… Faites attention aux offres trop alléchantes du type : Guitare gratuite avec ton 1er cours ! Premièrement, les instruments donnés sont toujours de piètre qualité et deuxièmement, ce type d’école mise souvent sur le nombre d’élèves inscrits plutôt que sur la qualité de l’enseignement et la clientèle durable.

Ainsi, n’hésitez pas à demander à votre professeur de vous parler de son parcours et de ses expériences. Prenez le temps de discuter avec lui, de comprendre la philosophie d’enseignement d’une institution, etc. Vous pouvez aussi vérifier les différentes affiliations à des programmes reconnus par exemple :  le programme Vincent d’Indy, celui de l’UQAM ou du Conservatoire sont gages de qualité.

3- L’apprentissage de la musique demande rigueur et persévérance. 

Nous arrivons à la section la plus important de l’article ! Si vous avez en tête d’apprendre à jouer 12 chansons en 1 mois et d’être une grande vedette d’ici quelques semaines, faites bien attention. Vous pourriez vous décourager assez vite. Il faut savoir que l’apprentissage de la musique est difficile. Vous passerez de longues heures à ne répéter que quelques notes, un passage à la fois. Il faut d’ailleurs des années avant de maîtriser un instrument. Mais soyez rassurés, le chemin est aussi beau que le résultat. Apprenez à votre enfant l’importance de la persévérance, de la patience et de la rigueur dans le travail. Je me suis découragée tant de fois étant jeune… Ma mère a toujours trouver les mots pour me motiver. Et n’oubliez pas ma devise : Le talent, c’est le courage de recommencer !

4- Définir nos objectifs. 

Le point 3 oblige donc à se définir des objectifs clairs et réalistes. Je conseille de visualiser à court terme et aussi à long terme.  À court terme, il peut s’agir d’être capable de pratiquer 20 minutes, 5 fois dans la semaine. À long terme, il peut s’agir d’avoir une pièce de rêve en tête : Un jour, je jouerai ÇA !! Vous verrez, avec la persévérance, ce jour arrivera plus vite que vous ne le croyez 😉

Petite activité : Écrivez sur un papier votre objectif avec la date et conservez-le dans une petite boîte ou par exemple, dans votre banc de piano. Le jour où vous atteindrez votre objectif à long terme, vous serez si fiers ! Et quand vous lierez plus tard tout les petits objectifs accomplis lors de votre cheminement, vous le serez encore plus.

5- Se fixer un horaire stable 

C’est tellement facile de se laisser distraire par le quotidien… Le temps passe et si on ne se donne pas une plage horaire claire pour pratiquer, on passera à côté, ou on remettra au lendemain… L’idéal est de déterminer un moment pour pratiquer et de bloquer cette plage horaire. Prévoir aussi une journée de repos. Pour un parent, ça peut être juste après le coucher des enfants, afin de s’accorder un petit temps pour soi. Pour les enfants, peut-être juste avant le dodo, pour relaxer, ou au retour de l’école pendant qu’on est encore dans le beat. Installez-vous dans un lieu calme, éclairé et si possible, inspirant ! (Vous pouvez décorez avec des affiches de groupes que vous aimez, des albums, ou même des petites lumières glamour si vous le souhaitez ! Ça doit être un lieu ou vous avez envie d’aller ) 

.

.

Bon. 900 mots, c’est assez !  Il est prouvé que les gens arrêtent de lire après un trop grand nombre de mots dans un article.  😉 Je m’arrête donc ici et vous livrerai la suite dans le prochain !

J’espère que ceci vous aidera à mieux vous préparer pour la rentrée, n’hésitez pas à me poser vos questions, c’est pour ça que ce site (et facebook) existe ! Et surtout : BONNE ANNÉE MUSICALE !!!!!

 

VAL

.

.

Au menu dans le prochain article :

  • La relation parent-enfant
  • Les cours de groupe
  • Le monde de la compétition
  • Attention : Surcharge !
  • Et finalement, pourquoi la musique ?

 

 

 

 

 

 

 

Tag Cloud:

Par Valérie Lahaie

2 Commentaires

  • Marie-eve jacques

    09 Sep 2017 / Répondre

    Bonjour Valerie!
    Je m’appelle Marie-Eve et j’ai une petite fille de 5 ans, Emma, qui adore écouter de la musique et chanter! Elle veut prendre un cours de chant et j’ai pensé à toi. J’habite st-jean-sur-richelieu. Est-ce que tu donnes encore des cours? Si oui, j’aimerais beaucoup l’inscrire pour lui faire découvrir ce monde, que je ne connais point… sauf de « manger » d’écouter de la musique à tous les jours !!!
    Merci beaucoup!!! Marie-Eve

    • Valérie Lahaie

      04 Oct 2017 / Répondre

      Bonjour Marie-Eve !

      Malheureusement mon horaire est complet pour cet automne. Par contre, dans la région de Saint-Jean, il est toujours possible de communiquer avec l’école de musique Jocelyne Laberge qui offre un enseignement de qualité depuis plus de 30 ans ! Si vous n’êtes pas pressée, il est également possible d’attendre à la session d’hiver pour voir si une place se libérera. Merci beaucoup et continuez de manger de la musique !!

Laissez un commentaire